J’ai toujours été fascinée par les artistes, c’est bien pour cela que j’ai voulu moi même en devenir une. Et ce, dès mon plus jeune âge.
Une carrière de médecin ? C’était bien trop loin de mes domaines de prédilection.
Enfant, j’avais déjà un goût accru pour l’aventure et la prise de risques. Je m’exprimais avec aisance par des gestes chorégraphiés ou des tableaux de couleurs variées (à défaut de m’exprimer avec des mots, à l’époque).
J’aimais créer, construire, déconstruire. J’aimais vivre dans mon monde imaginaire où « tout était possible ».

« L’artiste a le pouvoir de réveiller la force d’agir qui sommeille dans d’autres âmes. » Frédéric Nietzsche

Etais-je une Artiste dans l’âme ? Peut-être. Je ne savais pas encore ce que signifiait « l’âme » à l’époque, mais je me souviens des paroles éloquentes de Denise, ma grand-mère par alliance, qui me répétait à chaque visite, et ce, depuis mon plus jeune âge : « Julia, tu es une artiste. Tu es une vraie artiste. »

Alors que mes parents étaient très loin de partager cette opinion, je caressais l’idée, les étoiles plein les yeux, de devenir une Artiste. Artiste avec un grand A.
Je commencerai par étudier les sciences, un domaine plus « sûr » comme mon entourage se plaisait à dire, avant de me tourner vers les domaines artistiques. (Je raconte mon histoire en détails à la page Qui suis-je ?)
Etaient-ce les paroles encourageantes de Denise, qui, inconsciemment, m’ont poussées à persévérer dans les domaines artistiques ? Oui et non. J’aimais simplement l’idée d’être une artiste. Et je peux vous assurer, mes chers explorateurs créateurs, que OUI l’art m’a sauvée la Vie. A plusieurs reprises.

Qu’est-ce qu’être Artiste ?

Le mot « artiste» a la même étymologie que le mot « Art ». Selon les dictionnaires récents, un ou une « artiste » est une personne maîtrisant un art, un savoir, une technique, qui se démarque par la créativité, la poésie, l’originalité de sa production, de ses actes, de ses gestes.

Le mot « artiste » serait apparu pour la première fois en littérature, dans le chant XIII du Paradis,  de La Divine Comédie, écrit par Dante (1265-1321). L’auteur emploie le mot « artiste » pour définir celui qui a « l’usage de l’art » ; c’est à dire, une personne à l’habileté technique pour incarner le projet dans la matière (assimilée à la cire). Voici l’extrait :

« Si la cire était ductile à point,
et que le ciel fût dans sa plus haute vertu,
la lumière du sceau apparaîtrait tout entière ;
mais toujours amoindrie la rend la nature,
opérant comme l’artiste,
qui a l’habitude de l’art et une main qui tremble »

Autrefois, un Artiste était une personne dont le mode de vie s’écartait délibérément de celui de la bourgeoisie. Une sorte de marginal.
Aujourd’hui, un Artiste est une personne qui a le sens de la beauté et qui est capable de créer avec une grande justesse et sensibilité.
Que ce soit en théâtre, cinéma, musique, danse, arts visuels ou arts plastiques, l’artiste a souvent eu une place controversée, parfois critiquée et, assez souvent, enviée.

L’art fascine. L’art dérange.
« Normal ! » me diriez-vous… Il s’agit du chant (du cri ?) de nos émotions cachées. Et quand on sait que les émotions sont l’expression de notre inconscient…
L’art nous pousse dans nos retranchements et chatouillent nos blessures profondes.

Les Artistes, souvent jalousés pour leur liberté (d’expression) et leur courage (d’expression aussi), voient parfois leur titre être reclassé parmi les métiers de « second choix » (comme je l’ai fâcheusement vu récemment dans un communiqué de presse).
A ces Artistes, on leur reproche leur oisiveté, et on condamne (trop facilement) leur dur labeur sur fond de critiques souvent infondées… On juge leur résultat, sans prendre la peine (ou le temps) de comprendre la démarche et les réflexions qui ont permises l’accouchement de l’œuvre elle-même.
Ces jugements fortuits ont, a fortiori, coloré la définition de l’« Artiste » d’une navrante négativité… Le mot « Artiste » est, dans certains cas, employé pour désigner un fainéant, un fantaisiste-rêveur ou pire, un bon à rien.

Moi, j’ai une profonde admiration pour les Artistes, les vrais.
Ceux qui osent se remettre en question et prendre des risques.
Ceux qui partent en quête de leur plein potentiel, peu importent les épreuves qu’ils devront affronter. Ceux qui, avec travail, discipline et amour, excellent et rayonnent dans leur champ d’action.
Pour moi, un Artiste peut aussi bien être un chef d’entreprise, une mère au foyer, un jardinier, un charpentier, un jongleur ou un professeur d’université…

« L’activité de l’enfant qui invente un nouveau jeu avec ces camarades, Einstein formulant une théorie de la relativité, la femme au foyer créant une nouvelle sauce pour la viande, un jeune auteur écrivant son premier roman, ceux-ci seraient d’après notre définition, des créateurs. » Carl Rogers, psychologue.

 

Les (vrais) Artistes sont des Créateurs

Les Artistes

Si j’avais à rédiger la définition d’« artiste », je crois qu’elle s’apparenterait à celle de Créateurs. Elle comporterait les points suivants :

  1. Envers et contre tous, ils osent s’exprimer et revendiquer leurs idées, s’exposant aux critiques et aux regards des autres. Ils sont courageux.
  2. En tant que Créateurs, ils se doivent bien d’assument leurs choix, leurs gestes, leurs œuvres. Ils signent leurs travaux et prennent leurs responsabilités.
  3. Habités par de profondes valeurs (quelles qu’elles soient), ils restent honnêtes envers eux-mêmes.
  4. Ils font face à leur part d’ombre et rencontrent leur subconscient. Ils écoutent et retranscrivent leurs émotions sur le papier, sur une toile, par un geste ou en les sculptant dans la matière. Ils deviennent des observateurs et des messagers.
  5. Ils prennent des risques en livrant leur message. Ils encouragent la remise en question et participent à l’évolution du monde. Ils sont déterminés à poursuivre leur chemin et persévèrent.
  6. Ils ont accès à la Source infinie d’inspiration. Ils matérialisent leurs idées et les incarnent. Ils deviennent des modèles de liberté.
  7. Animés par cette énergie, au delà du corps physique, ils se fondent avec leurs gestes, leur travail, leur œuvre. Ils deviennent UN avec le tout. Ils aiment inconditionnellement.

« Branchez-vous sur le pouvoir créateur de l’Esprit. Vous serez alors en contact avec l’Intelligence infinie, capable de vous guider … De cette Source dynamique présente dans votre être, s’écoule de façon continue un pouvoir vous permettant de vous exprimer avec créativité dans toute sphère d’activité. » Paramahansa Yogananda – A la source de la Lumière

Au fil des années, j’ai exploré tous les médiums d’expression qu’ils m’ont été donné de tester : peinture, danse, dessin, sculpture, chant, théâtre, cinéma… et plus récemment l’écriture.
En évoluant dans les divers milieux artistiques, j’ai pu constater que certains utilisaient le mot « créatif » et d’autres, le mot « créateur ». A force d’observation, j’ai pu en faire la distinction.

Les créatifs

Selon le dictionnaire Larousse, les créatifs sont des personnes chargées d’avoir des idées originales, de créer des produits dans la publicité industrielle ou commerciale.
Progressivement, je comprends que les créatifs répondent à une demande, un ordre, une commande. Ils ne partagent pas forcément les mêmes valeurs que le produit ou l’entreprise qu’ils représentent.
Créer, pour eux, est une façon d’expérimenter la reconnaissance en se livrant à une sorte de compétition. Cela leur est même vital.
Ils recherchent le focus, et maladroitement, la lumière.
Ils aiment qu’on leur dise qu’ils ont de « bonnes idées » et font souvent « bande à part ». Ils préfèrent travailler seuls, plutôt qu’en équipe.

Cependant, on peut se poser la question : qu’est ce qu’une « bonne idée » ?
Initialement, une idée ne peut pas être bonne ou mauvaise en soi, c’est simplement une idée.
Nous la jugeons ensuite de « bonne » lorsqu’elle correspond à une savante équation mathématique qui résout notre problème ou répond à nos besoins.
Parce que certains créatifs n’incarnent pas eux-mêmes les valeurs fondamentales du projet ou de l’entreprise qu’ils s’évertuent à représenter, il leur est pénible de dire NON à 1000 bonnes idées pour un seul OUI à l’idée parfaite… celle serait la matérialisation la plus précise du message ou du concept d’origine.

Difficile de soutenir alors une idée, des valeurs ou un message qui ne proviennent pas de notre for intérieur.
Voilà la limite du processus. Même si les règles de l’esthétisme sont respectées, les créatifs sont des personnes qui pensent souvent que « plus est mieux ».
Ils amassent des codes, rajoutent des tas de choses qui n’ont aucun rapport entre elles par couches superposées et brouillent les pistes. Un savant tour de passe-passe de l’Ego qui nous éloigne de l’essentiel : le message.

« Nous sommes des êtres créateurs. Nos instincts naturels, nos désirs et nos tendances nous portent à créer. Nos aspirations, aussi bien pour les civilisations orientales qu’occidentales, nous mènent à bâtir, à créer, à construire, à inventer, à former, à améliorer, à structurer et à constituer ce que nous voulons vraiment. » Robert Fritz – Apprenez à devenir la force créatrice de votre vie

Les Créateurs

Récemment, j’ai revu le film Intouchables, que je trouve d’ailleurs formidable. J’aime l’humour et le détachement que ce film nous fait prendre sur la vie. L’humour et sa fraicheur. Et puis, il y a aussi ce très amusant passage sur la question de l’Art : Pourquoi les gens s’intéressent à l’Art? L’acteur François Cluzet donne la réplique à Omar Sy en répondant ceci : « Parce que c’est la seule trace de notre passage sur Terre. »

Je suis, plus ou moins, d’accord avec cette réponse, mais je vous offre un extrait de ce délicieux passage car il mérite tout de même que l’on s’y attarde un instant:

 

Je crois que les gens s’intéressent à l’Art parce qu’ils s’y retrouvent à quelque part. Dans un univers où les émotions dépassent les mots, nous sommes touchés, bouleversés, émus ou amusés par ces créations. Car par nature, nous sommes des Créateurs.

A nouveau, si je devais définir le mot Créateur, dans mon livre à moi, il serait assez semblable à celui d’Artiste tel que rédiger plus haut, à une nuance prête : celle de l’Amour.

  • Les créateurs osent prendre la responsabilité de leur Création.
  • Ils sont capables d’aller à l’essentiel (je sais bien, ce n’est pas toujours simple)

« Si vous ne pouvez pas expliquer un concept simplement, vous ne le comprenez pas assez bien. » Albert Einstein 

  • Les Créateurs se questionnent, osent sortir de leur zone de confort et aiment prendre des risques, car ils ne savent en sécurité
  • Ils sont capables de dire Non.
  • Ils analysent, observent, ne jugent pas.
  • Ils cherchent la liberté de s’exprimer et de reconnecter à leur plein potentiel.
  • Ils sont prêts à faire face à la plus petite part d’ombre d’eux-mêmes pour dépasser leurs peurs et accueillir leurs pouvoirs illimités.
  • En se libérant des préjugés, ils transcendent les limites du corps et nous font vibrer, nous touchent, nous émeuvent à un tout autre niveau
  • Ils ont compris qu’ils façonnaient leur chemin, qu’ils créent, à chaque instant.
  • Parce qu’il n’y a que deux grandes émotions dans ce monde la peur ou l’amour, ils choisissent toujours l’Amour.

 

… Amour ou souffle Divin

« Seul un pour cent des gens savent aimer un peu plus profondément. Les poètes, les peintres, les musiciens, les danseurs, les chanteurs ont une sensibilité qui leur permet de percevoir au-delà du corps; ils peuvent sentir les beautés de l’esprit, les sensibilités du coeur, parce qu’ils vivent eux-mêmes à ce niveau.
Rappelez-vous de ceci comme de la règle du jeu: « vous ne pouvez pas voir plus loin que là où vous en êtes ». Si vous vivez dans votre corps, si vous pensez que vous êtes seulement votre corps, vous ne serez attiré que par le corps de l’autre. C’est le stade physiologique de l’amour. Mais un musicien, un peintre, un poète, vit sur un plan différent, il ne pense pas, il ressent et parce qu’il vit dans son coeur, il peut ressentir le coeur de l’autre personne. C’est ce qui est d’ordinaire appelé l’amour… » Osho- From Death to Deathlessness, chapitre 17

J’aime cet extrait écrit par Osho. (Bien que je pense qu’il ne soit pas nécessaire d’être peintre, musicien, ou poète pour être un artiste dans l’âme, ou un Créateur.)

Bien sur, ces activités peuvent aider à nous reconnecter avec notre vibration profonde… Quand l’on voit l’alchimie des comédiens dans certains films, l’amour qu’ils ont au delà de la caméra, au delà des apparences, au delà des mots. Ils s’émerveillent l’un de l’autre et s’admirent. Ils reconnaissent en l’autre la beauté et l’amour… dans un espace sans limites ni restrictions.
Est ce cela l’Amour avec un grand A ?
C’est ce que j’appelle, les instants saints, dans l’univers de l’Amour… inconditionnel.
Alors faudrait-il être artiste pour ressentir cet Amour et vivre cette magnifique alchimie?
Vous connaissez ma réponse… Nous sommes tous des Créateurs. Faut-il encore oser aller retrouver la lumière en nous.

Il y a quelques mois, j’ai eu l’immense opportunité d’assister à un séminaire de plusieurs jours qui ressembler des visionnaires du monde entier. J’explique comment j’ai attiré cette opportunité dans l’article Manifester l’impossible.
Au terme des présentations, des témoignages et des rencontres que j’y aie faites, si je n’avais qu’une seule chose à retenir de cet événement, ca serait l’Amour que ces visionnaires, créateurs de génie ont pour ce qu’ils font, pour qui ils sont. L’Amour, avec un grand A, émanait d’eux.

Les Créateurs ont le courage de suivre leur voie, guidés par ce que certains appellent le Saint Esprit ou le Souffle Divin.

En bonus (bientôt disponible), je vous invite à découvrir quelques témoignages et video que j’ai pu prendre lors de la rencontre dans l’article intitulé « Dans la tête de 20 génies », ce que je considère être le témoignage de 20 créateurs de génie, de 20 visionnaires…

Pour résumer donc, être artiste dans l’âme, c’est selon moi, avoir le courage de suivre son cœur, sa petite voix intérieure, son intuition, et s’exprimer. Honorer la vie et être capable de recevoir cette lumière d’inspiration, pour vibrer et rayonner l’Amour…
Parce que nous sommes des Etres illimités.

 

Avec tout mon Amour,

 

>> N’hésitez pas à partager cet article si vous avez aimé cet article ou appris quelque chose.
Suivez-moi sur les réseaux sociaux Facebook. LinkedIn. Instagram !

>> Vous avez des remarques, des suggestions, des témoignages que vous souhaitez me partager en privé? Ecrivez-moi !

NOTE : cet article pourra faire l’objet de révisions ou de réécriture si j’en ressens le besoin.

Partagez l'article:
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *