Environnement, arbre, feuille rouge

Je marchais au bord de l’eau cet après-midi quand mon regard fut attiré par trois petites feuilles d’un rouge éclatant.

Elles dansaient dans le vent comme un papillon déploierait ses ailes sur le tronc massif de l’arbre. Ces feuilles colorées contrastaient tellement avec le reste du décor très vert.
« Quelle beauté ai-je pensé ! Quelle intensité de couleur dans ce tableau de nature vert, bleu, rouge»

Aussi, je me suis demandée : Comment mon environnement extérieur agit-il sur ma façon d’Etre?  Aurais-je pris le temps de m’arrêter sur ces feuilles colorées, si elles avaient été en plein Paris? Aurais-je fait une pause pour observer?
Ou bien, est-ce le fait que je me focalise sur la beauté des choses qui m’a fait tourner la tête à ce moment précis pour découvrir et admirer cette composition colorée?

Deux « écoles »

D’après mes recherches, j’ai pu constater deux façons de penser. Les deux sont basés sur nos croyances.

  1. Notre environnement influence notre façon d’Etre et nos actions
  2. Affirmer que l’extérieur n’est que le reflet de notre intérieur. Autrement dit, nos pensées intérieures créent notre environnement extérieur.

Etudions cela un peu plus en détail.

  1. Notre environnement influence notre état et nos actions

Dans le premier cas, partons du principe que notre environnement extérieur influence notre façon d’Etre et nos actions.

Si vous avez un peu voyagé, vous aurez sans doute remarqué que l’on prend le rythme du lieu où l’on se trouve. On ne marche pas de la même façon à New York qu’ à Milan ou encore au fin fond de la jungle! Ce phénomène est naturel puisqu’on s’harmonise avec notre environnement : nous faisons appel à nos sens pour nous ajuster à la température, aux sons (plus le niveau sonore est élevé, plus le rythme des déplacements est rapide), aux odeurs,etc. Notre corps réagit instinctivement à ce qui l’entoure.

De plus, notre environnement permet être source d’inspiration et peut nous permettre de nous exprimer.
Les peintres impressionnistes ont très bien compris l’importance de leur environnement. Inspirés par la nature et la lumière naturelle, ils sont sortis de leurs ateliers avec chevalets, pinceaux et tubes de peinture sous le bras, pour réaliser leurs tableaux In situ. Leur lieu de travail étant directement sur place leur a permis de retranscrire, le fidèlement possible, la lumière et l’atmosphère que leur environnement leur offrait, par touches de couleurs.

De la même façon, l’artiste américain Andy Warhol, père du pop art, fonde dans les années 60, son atelier The Factory à New York. Son travail consiste principalement à dénoncer la consommation de masse. Il met en scène à travers ses célèbres peintures des bouteilles de Coca-Cola ou encore des conserves de soupes Campbell avant de se lancer dans la production de sérigraphies. Bien qu’il consacre la majorité sa vie à montrer du doigt la consommation de masse, Warhol popularisera, peut-être malgré lui, la production massive d’art lui-même… avec ses gigantesques séries de sérigraphies!
Ironie du sort, résultat inconscient ou « simple » influence de son environnement new yorkais?

2. Nos pensées intérieures créent notre environnement

Avez-vous déjà entendu cette loi universelle «  Tout ce sur quoi vous vous concentrez, prend de l’expansion » 

Vous doutez de cet principe? Poursuivons l’analyse.
Dans le 2e cas, certains affirment que l’extérieur n’est que le reflet de notre for intérieur. Ainsi notre environnement représenterait ou manifesterait les pensées que nous avons.
Là, je sens que j’ai perdu quelques lecteurs. J’en conviens, cela devient un peu plus difficile à saisir pour certains car ce principe vous oblige à prendre votre responsabilité et donc, de prendre votre place de créateur !

Observons simplement quelques exemples. Pour reprendre le cas de Andy Warhol: il s’est concentré essentiellement sur la consommation de produits de masse, or, ironiquement, il a, en quelques années, recréer un environnement pour produire des produits de masse!

Nelson Mandela aura passé 27 ans de sa vie en prison avant d’être libéré.
Je suppose, que, comme moi, le mot prison ne sonne pas de la même façon que « vacances dans les Caraïbes »…
Pourtant, cet environnement lui a permis de s’instruire, de se poser de profonde questions sur la vie et d’écrire la majorité de ses livres sur la notion de liberté. Cet environnement lui a aussi permis d’avoir une importante ouverture à la spiritualité et d’avoir un autre regard sur le monde. En se concentrant sur la « liberté », il écrit et affirme:

« L’honnêteté, la sincérité, la simplicité, l’humilité, la générosité, l’absence de vanité, la capacité à servir les autres – qualités à la portée de toutes les âmes- sont les véritables fondations de notre vie spirituelle.  »Nelson Mandela

Aussi, plutôt que se concentrer sur l’emprisonnement, il a décidé de prendre sa place de créateur et de se focaliser sur la liberté.

«  Que vous vous en croyiez capable ou non, dans les deux cas, vous avez raison. » Henri Ford

Qui a tort? Qui a raison?

Les deux ! Vous avez compris que les deux points de vue sont vrais ! Tout dépend de la place – ou de la perspective- de l’observateur.
Comme Henri Ford nous le rappelle si justement : « Que vous vous en croyiez capable ou non, dans les deux cas, vous avez raison. »
Pourquoi? Parce que c’est simplement une question de point de vue. Point final.
C’est une habitude de voir le verre d’eau à moitié plein ou à moitié vide.

La vision de mon environnement extérieur

Pour ma part, penser à l’environnement où je vis me met en joie. J’y apprécie la nature et le calme; le fait d’avoir tous les services dont j’ai besoin, d’être proche d’une grande ville dynamique et d’un aéroport (important pour moi, car je voyage beaucoup).
Cependant, certains de mes proches considèrent le fait d’habiter sur une île est synonyme d’isolement.

Pour résumer 

Nous nous inspirons de l’environnement et nous nous harmonisons avec lui. Votre environnement agit sur vous, comme vous avez le pouvoir de le voir différemment.

Je crois aussi que notre environnement extérieur répond toujours à notre besoin du moment. Le décor dans lequel nous vivons est toujours le parfait soutien à notre mode d’expression et ce que nous avons à apprendre de nous et de la vie.
Je crois sincèrement que notre environnement extérieur nous soutient toujours dans l’expression de notre plein potentiel.
Cependant, si votre environnement ne vous convient vraiment plus, deux solutions s’offrent à vous: changer de décor (si cela est possible) ou , comme Mandela, qui n’avait pas vraiment le choix…, apprenez à observer minutieusement ce qui vous entoure, rassembler les indices pour comprendre ce que la vie a à vous dire.

Alors voici une des clés de l’explorateur créateur : Nous sommes des créateurs et nous avons le pouvoir de changer de perspective pour « voir » les choses sous un autre angle.

Vous n’êtes toujours pas convaincus? Essayez!
Un des plus beaux cadeaux que vous puissiez me faire : ne croyez pas un mot de ce que je vous dis, faites-en simplement l’expérience !
Vous pourrez lire tous les livres de la Terre, suivre tous les cours possibles et inimaginables, cela restera de la théorie. Pour intégrer les données, il vous faut faire des expériences !
Alors voici ce que je vous propose…
Je vous invite maintenant à faire le test par vous-même. Soyez honnête!

A votre tour de jouer !

Exercice de l’explorateur: Apprenez à lire votre environnement !

  1. Prenez une feuille blanche et un crayon. Gardez un chronomètre à côté de vous.
  2. Fermez les yeux et prenez une grande inspiration. Expirez lentement.
  3. Ouvrez les yeux . Mettez le chronomètre sur une minute.
  4. Quand vous aller faire partir le chronomètre (sur 1 min) vous écrirez sur le papier tous les mots qui vous viennent à l’esprit pour décrire votre environnement. Habitez vous en ville (écrivez juste ville)? A la campagne (écrivez juste campagne)? Proche d’un parc (écrivez parc)? D’un fleuve? Est ce bien éclairé (écrivez luminieux)? etc. Idealement, essayez de vous placer en tant qu’observateur neutre, comme un journaliste qui expliquerait la mise en situation ou une voix off qui planterait le décor. Vous avez une minute. C’est parti!
  5. Une fois la minute écoulée, compléter la description en répondant aux questions suivantes : lorsque vous pensez à votre environnement extérieur, à quelle couleur pensez vous (1 mot)? Une odeur en particulière? Décrivez les matériaux principaux de votre quartier… Cela ne devrait pas prendre plus de 2 minutes. Remettez un chronomètre si besoin.
  6. Faites des phrases avec les mots que vous avez sur votre feuille.
  7. Comment vous sentez-vous? Quels sont vos sentiments en regard avec ce que vous venez d’écrire ou par rapport à l’exercice lui-même? Ecrivez-les en bas de la page.
  8. SI vous le pouvez, partagez vos découvertes avec quelqu’un, lisez-lui les phrases de description de votre environnement que vous avez faites et surtout VOTRE SENTIMENT.

Félicitations ! Je suis très fiers de vous chers Explorateurs éclairés, vous êtes maintenant un peu plus conscient de votre environnement extérieur, celui dans lequel vous écrivez chaque jour, un peu plus, votre histoire!

SI vous avez envie de partager vos découvertes (N.8), n’hésitez pas à les écrire en commentaire. Partagez-nous ce vous appréciez le plus (1 seule chose), car, souvenez-vous: Tout ce sur quoi nous nous concentrons, prend de l’expansion !

Chers Explorateurs éclairés, je vous dis à très vite !

Envie de partager vos résultats et découvertes en privé? Ecrivez-moi via la page Contact ! Je serai ravie de vous lire !

Partagez l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Comment notre environnement agit sur notre façon d’Etre?”

  1. Article très intéressant.
    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Ce n’est pas un passionné de feng shui qui te dira le contraire. 😉
    Effectivement, notre environnement nous influence et nous influençons notre environnement.
    Il est intéressant d’en prendre conscience car ensuite, il est possible de découvrir de nouveau levier pour améliorer notre existence. Le feng shui étudie cette relation dans l’habitat depuis des siècles. Je viens juste de publier un article sur comment se servir du yin et du yang au quotidien.

    1. Julia Braga dit :

      Merci Christian pour ce complément.
      Le Feng Shui est un art ancestral que j’ai aussi étudié (mais je n’en suis pas experte). Un des livres que je garde toujours sous la main est le Feng Shui des affaires de Siska von Saxenburg (une perle !!!) que vous pouvez retrouver dans ma liste de livres. J’utilise les grands principes dans mon environnement intérieur. C’est fascinant !
      Au plaisir de s’en reparler de vive voix Christian! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *