Image couverture article : 15 jours à Idéal Society
4h45 du matin, mon réveil sonne.
Je me prépare rapidement et j’appelle un taxi. Direction l’aéroport de Montréal.
A 8h, je décollais pour les Rocheuses Canadiennes, munie de mon fidèle bagage à main, à la rencontre des habitants de la communauté spirituelle IDEAL SocietyBasée à Jaffray, en Colombie Britanique (Canada), cette communauté a été fondée en 1993 par Natacha Kolesar, selon une vision de développement de l’Etre en éducation, art et loisir, dans l’amour et l’unicité.

L’idée de mon voyage a émergé début 2013, alors que j’étais allongée sur la table de soin de mon ostéopathe François Amigues (oui oui, je vous assure que c’est vrai !). François me parlait avec enthousiasme de la vie qu’il menait avec sa famille – sa femme Lubka et ses deux enfants- , loin de l’agitation de la grande ville, dans une communauté un petit peu « spéciale ».
Etant curieuse de nature, l’idée de découvrir cette société idéale m’animait de plus en plus (et surtout, j’étais impatiente de savoir ce que voulait dire « spéciale » dans ce cas.)
François est français d’origine. Ostéopathe, spécialisé dans l’accompagnement des naissances et des femmes (enceintes particulièrement), il est actif dans la communauté IDEAL Society depuis de nombreuses années.

L’automne arrivait et les feuilles commençaient à tomber… C’était le « bon moment » pour moi. Je prenais mes billets pour rejoindre Cranbrook, dans l’ouest canadien, puis Jaffray.
Mes chers Explorateurs Créateurs, je vous emmène avec moi à la découverte de IDEAL Society!

Vue sur la prairie sacrée et les montagnes à Idéal Society
Vue vers la prairie sacrée à IDEAL Society – Julia Braga

Le voyage

Se rendre à IDEAL est une aventure en soi. Eh oui ! Ne franchit pas la grande barrière à chevreuil, qui veut!  Selon moi, il faut ressentir un fort appel intérieur pour y aller, et se laisser bercer par les énergies des lieux… enfin, je crois.
Cette retraite spirituelle, en immersion totale a d’ailleurs commencé, bien avant mon arrivée : il y a eu un premier vol, de Montreal vers Calgary, puis un second de Calgary vers Cranbrook.

Et autant vous dire, que le vol Calgary – Cranbrook mérite une attention toute particulière (malgré les nombreux voyages aériens que j’effectue chaque année, ce vol à destination de Cranbrook restera dans ma mémoire pour un bon bout de temps…)
Le 15 octobre, j’embarque à bord d’un petit avion, affrété par Air Canada (la grande compagnie canadienne).
Direction les Rocheuses. 20 places assises, incluant le pilote et le copilote. L’avion ne semble pas être de première jeunesse.
L’aménagement intérieur est réduit à l’essentiel. Le personnel aussi : le copilote est également le chef de cabine et l’agent de bord qui m’accueille… à bord!
Une fois dans l’appareil, un minuscule couloir central me permet d’accéder à mon siège (on circule presque de profile). Les places sont organisées en file indienne, de part et d’autre de ce corridor : chaque siège est alors côté « couloir » ET « fenêtre » à la fois. (Je comprends maintenant le sourire de l’agent de réservation à Calgary quand je lui avais demandé si il pouvait m’assurer d’avoir une place côté « fenêtre »… tu m’étonnes qu’il souriait!)

Le pilote est concentré sur son itinéraire, nous le saluons brièvement à l’entrée dans l’engin. Le copilote nous aide à nous installer et vérifie les ceintures de sécurité dans cet avion digne de celui d’Indiana Jones!
Nous décollons à l’heure prévue. Je savoure chaque instant.
Nous prenons de l’altitude et survolons l’entrée dans les mystiques, et magnifiques, montagnes des Rocheuses. Une expérience insolite et des paysages sublimes… J’étais aux anges !

En Avion, vue sur les Rocheuses Canadiennes dans le petit avion du vol Calgary-Cranbrook - photo par Julia Braga
Vol vers Cranbrook – Julia Braga

Il m’aura fallu presque 7h de voyage, 2 avions, plus de 4100 km à parcourir pour traverser le pays, et une voiture privée pour assurer les derniers kilomètres qui me séparaient d’IDEAL : François et sa famille sont adorablement venus me chercher à l’aéroport de Cranbrook.
A mon arrivée en Colombie Britannique, nous prenons le temps d’aller manger un morceau dans un bon restaurant asiatique de la ville. Les enfants sont hyper contents d’aller au resto; et Lubka et François en profitent pour me parler de la communauté.
Un mélange d’excitation et de nervosité s’installe en moi.
Je me dépose doucement (mes émotions du voyage aussi) et nous reprenons la route vers Jaffray. Je réajuste mes appareils électroniques : il est 2h de moins qu’à Montréal.

Arrivée à IDEAL Society

Enfin ! J’y étais.
Depuis le temps que j’en parlais et que je m’y projetais.
L’entrée se fait par le grand portail. « C’est pour les chevreuils et les autres animaux » me dit Zoya, la fille de François et Lubka. Nous marquons une pause avant de faire entrer notre véhicule dans les lieux «sacrés ». Nous avançons et quelques mètres plus loin, François arrête la voiture devant une petite maison. Il me montre la chambre qui m’ait attribuée pour mon séjour. Je dormirai à Izvor.
Toutes les maisons à IDEAL ont un nom.
Je me sens un peu perdue et carrément déboussolée. Les énergies sont fortes.

Ma chambre est toute petite, mais très bien aménagée. Il y a des livres, de jolis tableaux colorés – faits par Slavka, la soeur de Lubka-, de l’eau fraiche et des fruits soigneusement disposés sur mon bureau par Miliana -. Toutes les étagères, le lit et l’armoire sont faites en bois, sur-mesure, avec précision, justesse et Amour. Ca se sent!
J’observe chaque détail (bonheur de l’architecte en moi), manteau sur le dos et valise à la main. François me dit: « Le repas sera servi à 18h précises, au temple principal. Nous n’y serons pas. On se verra demain. »

Contre toute attente, un sentiment d’anxiété m’envahit. J’étais seule avec mes émotions en dent de scie et un flot de questions déferlait dans mon esprit: Vais-je tenir ici, 15 jours dans cette communauté ? Isolée. Pourquoi étais-je venue ici déjà ?
Respire Julia, respire.
J’étais clairement en dehors de ma zone de confort, mais là, c’était différent des autres fois… Vais-je tenir 15 jours ? J’aurai dû louer une voiture, je le savais…
STOooop !
Je mis fin à toutes ces pensées vraiment pas constructives et me suis raisonnée : j’ai décidé de faire ce voyage parce que je sentais que c’était le bon moment pour moi. J’ai un toit sur la tête, un espace à moi – au calme-, et oui, ressentir tout cet amour était… inhabituel.

Chambre individuelle à Idéal Society
Ma chambre à IDEAL Society pour mon séjour – Julia Braga

Je décide de défaire ma valise au complet et de m’installer vraiment. Sortir mes effets personnels et placer mes repères, me permet de me sentir rassurée, que ce soit en voyage ou dans des nouveaux espaces. J’ai toujours fait ça, il n’y avait pas de raison que cela ne fonctionne pas cette fois-ci.
J’ai suspendu mes vêtements dans l’armoire, mis mon livre de chevet à côté du lit, et installer mon ordinateur sur le bureau.
« Où était le mot de passe pour le wifi déjà?  »
30 min plus tard, je me sentais mieux et je commençais à aimer ma chambre.
« A 18h, un repas chaud me sera servi et je rencontrerai d’autres personnes. Tout va bien aller. »
A cette période de l’année, il n’y avait habituellement PAS de visiteurs à IDEAL.
A part, moi, cette fois. Et ma voisine de chambre, Caroline, m’avait-on dit.
« 16h30. Bon, pas si mal. Mais que faire jusqu’au souper? Où est le temple déjà? .. oh zut… internet, c’est quoi le code wifi? »
Mon mental était reparti pour un tour, j’ai décidé de faire une sieste jusqu’au repas du soir.

18h la cloche sonne 

A 18h précises, la cloche a retenti au pied de l’escalier du temple KIAMET, pour nous annoncer que le repas était servi à l’étage. Le temple est un espace sacré, utilisé pour les repas, les chants, les concerts, les conférences et les présentations.
Quelques minutes avant le repas, j’avais fait la connaissance de Caroline, ma voisine de chambre à Izvor. Elle revenait d’une balade en forêt et m’a de suite proposé qu’on aille au souper ensemble: « Tu verras, la nourriture est excellente, et chaque soir il y a des chants et des prières. C’est vraiment agréable… N’oublie pas de mettre une jupe bleue foncée si tu as. Aujourd’hui, c’est samedi… « . (Les filles se rendent au souper en jupe et il y a une couleur pour chaque jour de semaine, selon les énergies du jour en question. La couleur du samedi, c’est bleu-indigo. 😉 )
Caroline était de Montréal… elle aussi. Nous nous plaisons à penser que nous nous étions « donnés rendez-vous » à IDEAL. Une vraie soeur de coeur. On se complète tant!  Thérapeute de formation, Caroline était venue se ressourcer à IDEAL pour un mois. Elle était déjà sur place depuis 2 semaines, lors de notre rencontre.

Temple Kiamet et vue sur les montagnes Rocheuses Canadiennes à Idéal Society
Le temple Kiamet, vu de Izvor – Julia Braga

Les repas

Les repas sont exclusivement végétariens à IDEAL. Ils sont servis à heure fixe et sont préparés par des membres de la communauté, à tour de rôle et par équipe.
La nourriture est partagée avec les membres de la communauté et les visiteurs qui le souhaitent. Certains mangent chez eux, dans leur maison. D’autres au temple. Comme Caroline et moi.
Les repas d’IDEAL resteront un des moments les plus insolites et appréciés de mon séjour, malgré la discipline exigée : les repas sont précédés d’une prière (je vous la partage ci-dessous en orange) et se font ensuite dans le silence – afin de savourer les mets et de se concentrer, en pleine présence, sur ce que l’on mange.
Chaque aliment était rempli d’amour. Les mets étaient simples, mais délicieux. Pour la première fois, depuis longtemps, je goûtais à l’amour contenu dans chaque aliment. Quel bonheur !

Seigneur, venez partager ce repas avec nous!
Remplissez-le de votre vie, de votre lumière et de votre amour, que je puisse le partager ensuite avec tous mes frères humains!
Que cette chaire du Christ devienne un avec moi, que son sang coule en moi, comme une sève d’amour et de vie!
Saint-Esprit, élève les vibrations de cette nourriture pour que je fusionne avec toi à travers elle!

Merci, merci, merci! 
🌸



A chaque étape de préparation, le produit est respecté et béni par des prières. La présentation des plats – couleur et texture – est aussi importante que le goût.
Un véritable retour à l’essentiel, dans une abondance de saveurs!
Quel délice !

A LIRE : Où se cache notre véritable sentiment de joie?

Les chants et prières

Chaque soir, après le repas, des chants s’invitent dans le temple coloré. La musique occupe une très grande place dans la communauté, et sa chorale est reconnue aux quartes coins de la région.
A IDEAL, tout le monde chante! Cela m’avait autant émerveillé que surprise. J’apprends aussi qu’il y a les chants des femmes, dirigés par Sophia Hoffman (professeur de chant et musicienne) et les chants des hommes dirigés par Gilles Hainault (compositeur, musicien et directeur de l’Ensemble Instrumental Vera.) Ces moments hors du temps sont très impressionnants, réconfortants et envoutants à la fois. La magie des voix qui se mêlent dans le temple est une expérience unique ! (Vous pouvez en avoir un aperçu en cliquant ICI.)

Tout au long de mon séjour, j’ai également pu constater que les prières à IDEAL sont une seconde nature pour les membres de la communauté. Sans but religieux ici, les prières permettent de porter une intention particulière, et de nous rendre présents à l’activité que l’on s’apprête à faire (on récite quelques phrases AVANT) OU que l’on vient de terminer (on récite des vers APRES pour finir la séance).
N’ayant pas eu d’éducation portée sur les prières, cette initiation m’a offerte l’opportunité de prendre le temps. Prendre un temps pour « se préparer », prendre un temps pour communier.
J’ai adoré ralentir mon rythme et voir les bienfaits (et les surprenants résultats d’efficacité) de cette pratique, qui fait toute la différence au quotidien.

La vie à IDEAL

Une fois l’anxiété des premiers jours disparue, je m’étais ouverte à l’immensité et l’infinie richesse des lieux. Il y aurait tant à dire que j’ai même fini par penser que 15 jours sur à IDEAL ne serait pas assez pour « tout » faire ! (!!!…) Les activités abondent, à partir du moment où l’on est curieux et ouvert d’esprit.

Julia Braga, Marie-Paule et Caroline aux sources d'eau chaudes, Colombie Britannique, Canada
Visite des Sources d’eau chaude avec Marie-Paule et Caroline – Julia Braga

Les activités

En tant que visiteur, à tout moment, nous pouvions nous joindre aux activités de la communauté : qu’il s’agisse de cuisiner, préparer le pain hebdomadaire, jardiner ou chanter. Chaque membre de la communauté partage, avec grand plaisir, son art, ses connaissances et ses expériences (selon l’intérêt et sur base volontaire bien sûr)
Tous les habitants permanents d’IDEAL ont un solide bagage en thérapie (ostéopathe, art-thérapeute, naturopathe, etc.) et/ou possèdent des connaissances hors pair en astrologie, apiculture, cuisine, jardinage, méditation, peinture sur soie, musique…

Nous pouvions presque tout apprendre de la vie, et de nous-même, en un même lieu !

Atelier de peinture sur soie - foulard par Julia Braga
Initiation à la peinture sur soie (mon premier foulard), sous la supervision de Marie-Paule – Julia Braga
Julia Braga, Caroline et Lubka Amigues (droite), Rocheuses Canadiennes, BC
Balade dans la forêt des Grands Cèdres rouges avec Lubka Amigues et Caroline – Julia Braga

Entre les initiations aux ateliers culinaires, (j’y ai même appris à faire du pain au levain) et les séances de jardinage (60% de la nourriture est produite sur les terres de la communauté), et d’autres membres m’ont également fait de très belles surprises : Sophia m’a proposé un cours privé de chant pour explorer le principe féminin à travers le son… (vraiment puissant !) , Marie-Paule, nous a offert, à Caroline et moi, une initiation à la peinture sur soie (et nous avons, chacune, réalisé un foulard de soie coloré).
Cristallin, ostéopathe et astrologue, s’est joint à Norma, astrologue également, pour organiser des séances de jeu de la personnalité basé sur l’astrologie et notre propre personnalité. (Quelles belles séances de fous-rires!)
Miliana nous a conduit aux sources d’eau chaude pour une après-midi détente entre filles… Et nous avons profité d’une belle journée pour faire une randonnée dans la forêt des grands Cèdres Rouges avec Lubka…
Il y aurait encore beaucoup à partager, tant la générosité des membres de la communauté est : nos journées se sont considérablement remplies et nous étions occupées du levé au coucher du soleil (voire, plus tard encore!)

Atelier pâtisserie à Idéal Society
Atelier croissants et chocolatines avec Gauthier, pâtissier, Zoya et Caroline – Julia Braga

Connexion avec la nature

IDEAL Society bénéficie d’un emplacement extraordinaire  en pleine nature, et les énergies y sont fortes. Aller à IDEAL, c’est aussi reprendre contact avec toute la puissance de cet environnement : la rivière, les montagnes, la prairie… et les animaux sauvages.

Chaque jour, j’allais voir les chevaux sauvages (semi-sauvages ? … ), qui se trouvent dans la prairie sacrée de la communauté. Cela faisait partie de mon rituel quotidien. Celui que j’avais mis en place pour me garder des moments à moi.
Si, je voyais les chevaux au loin, je les appelais, dès que je franchissais le grand portail qui délimite l’espace de la communauté avec la prairie. Pour leur signaler ma présence. Parfois, ils arrivaient au galop vers moi. Parfois, ils restaient à leur place à brouter des herbes. Certains jours, ils se laissaient approcher et même caresser, d’autres, non. Chaque jour était différent.
Entrer en contact avec leur énergie était un précieux moment de ressourcement pour moi. Je leur racontais ma journée et mes doutes. Leur force et leur présence me réconfortait et apaisait mon âme.

Chevaux sauvages à Idéal Society
Mes « poneys » sauvages dans la prairie sacrée – Julia Braga

Les cadeaux

IDEAL est également une terre où tout s’accélère (en terme énergétique) et où tout est possible! Après une semaine, François m’a suggéré d’offrir une conférence sur Le processus de création et la Structure fondatrice de tout projet. J’ai saisi cette merveilleuse opportunité et je suis reconnaissante pour les extraordinaires participants.

Conférence Julia Braga à Idéal Society- Createur recherche paix interieure
Conférence sur la Structure fondamentale du Processus de Création par Julia Braga, IDEAL Society

Passer un séjour à IDEAL, c’est comme faire un apprentissage sur soi, en accéléré. Cela demande du courage de s’y rendre, de dépasser certaines peurs et de remettre en question nos croyances, mais quelle expérience !
Pour finir, je tiens à préciser que mon témoignage est basé sur l’expérience que j’ai vécue dans une période « calme » et « sans visiteur ». Il se peut que, selon la saison où vous allez dans la communauté – en été, par exemple, où les évènements artistiques, camps de vacances, des visites abondent – votre expérience soit tout autre.

Aujourd’hui, quand je pense à IDEAL, c’est surtout l’Amour partagé que je retiens. Les énergies présentes sur place, supportent les projets d’envergure. Et nous fait expérimenter notre puissant pouvoir de créateur.
Connais-toi, toi-même, disait Socrate. IDEAL est une place incontournable pour un tel voyage, au coeur de soi !

Chère IDEAL Society, merci pour tout ce que tu m’as apportée et apprise.
Je te dis « A très bientôt! »

Avez-vous déjà été dans une communauté spirituelle? Partagez nous en commentaire votre destination et votre coup de coeur ! Je suis impatiente de vous lire !

Avec Lumière, Amour et Gratitude.
Julia.

Partagez l'article:
  •  
    5
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  • 1
  •