MES DIPLÔMES NE ME DEFINISSENT PAS

Ce post est plus une réflexion qu’un article. J’avais envie de vous le partager. Tout simplement.


Il y a quelques jours, je suis allée acheter des cadres pour y mettre enfin mes diplômes que j’avais temporairement suspendus au mur.

J’ai cherché ces cadres pendant plusieurs mois.

Je ne voulais pas de cadres à diplômes « classiques » avec un double fond et liseré doré. Je les voulais simples, élégants, faits localement en matière noble, assortis au décor de mon bureau. (Tu comprends maintenant pourquoi j’ai mis des mois à les trouver ^^😅)

J’en achete 3.

De retour à la maison, je prends soin de décrocher les précieux papiers officiels de mon mur et j’étale la future composition au sol.
Je profite de l’opération de transition pour aussi requestionner les diplômes que je viens de bouger du mur : est-ce que je souhaite que ce soient « ces » diplômes-là qui soient dans les cadres?

Bonne question.

Je pars donc chercher mes autres diplômes, une dizaine environ, et là je me trouve devant un premier dilemme: j’ai 3 cadres, 10 diplômes.

Quels diplômes choisir?
Quels diplômes ont le plus de valeur?
Quels diplômes devrais-je exposer en premier plan ?

Stupides questions.

Ces diplômes ont tous une valeur pour moi. Ils marquent un apprentissage, des rencontres, des joies, des peines, des voyages… parfois même des nuits blanches (surtout pour mon diplôme d’Architecte ^^)

Après quelques minutes, je décide de contourner la question pour aller simplement acheter plus de cadres. 🙌

WAIT A MINUTE…10 cadres. Je n’ai pas l’espace sur mon mur pour organiser une dizaine de cadres… Mon mur est « trop petit » pour tous les accueillir de façon harmonieuse. 🤯🤪

Pendant quelques jours, j’ai laissé ce projet « encadrement » en jachère à même le sol de mon bureau.

Ce matin, j’ai canalisé ce message :

« Mes diplômes ne me définissent pas. Ils paraitront toujours « trop » pour certains. Jamais « assez » pour d’autres.
Ce n’est qu’un point de vue. Celui de l’observateur.


Je n’ai plus à me définir par un papier. C’est un ancien paradigme à laisser aller.
Seul le créateur est prêt pour cela.


Mes diplômes célèbrent le voyage, l’expérience et les projets. Mais en rien, ma valeur ne se définit par des trophées.
Seul le créateur sait que l’expérience est la clé.

Je n’ai plus à attendre d’être validé.e.
Je sais que je suis « assez » et « toujours plus », à la fois.

Je suis un Etre en constante évolution et j’ai la liberté, à chaque jour, de me réinventer.

Les cadres sont un symbole extérieur de l’énergie masculine. Qui structure et rassure.

A présent, je le sais que cette énergie est en moi.
Ici. Ailleurs. Et au-delà. »



Au final, j’ai rangé mes diplômes et je m’apprête à retourner mes cadres à la boutique.
Je sais profondément que je continuerai de me former, comme j’ai toujours fait, car j’adore APPRENDRE, voyager et rencontrer de nouvelles personnes.
Même si je sais que j’ai déjà toutes les réponses en moi, je continuerai aussi à dépenser des dizaines de milliers de dollars en formation et coaching chaque année, juste pour l’énergie et le fun de l’expérience. Même si de nombreuses personnes me traitent de folle, d’éparpillée ou insensée. Cela ne reste que leur point de vue intéressant et cela ne me définit pas.
Je continuerai d’être à la fois créateur, enseignante et élève. Car j’accepte que le voyage en tant que tel soit la « destination ».
Je continuerai à transmettre mes découvertes et expériences à travers l’ensemble de mes créations parce que c’est ma mission.

Je suis un Etre en constante évolution et j’ai la liberté, à chaque jour, de me réinventer.

Avec joie et Gratitude

xxo
Julia.


PS : Depuis le début de l’année 2021, je partage des inspirations, nouvelles et images en « Story » quotidiennement sur mon profil Facebook et sur Instagram. 😉

plus d'
articles